Dans la même rubrique :

Contestons le PLU !

Publié le lundi 12 décembre 2005

L’enquête publique est en cours : CONTESTONS LE PLU !

Le « plan local d’urbanisme » est entré dans son ultime phase de concertation : l’enquête publique. Avant adoption définitive par le conseil municipal et une entrée en vigueur début 2006, tous les Vitriots ont la possibilité de consulter les documents du PLU et de consigner leurs observations auprès d’un commissaire-enquêteur installé en mairie jusqu’au 9 décembre. Le registre d’enquête publique qui a valeur juridique peut être l’occasion d’obtenir de réelles modifications : ne ratons pas cette chance d’influer sur les choix d’urbanisme des 20 prochaines années !

Pourquoi le comité de quartier du Port-à-l’Anglais DÉSAPPROUVE le projet de PLU :

SURDENSIFICATION À travers l’augmentation des hauteurs de construction (RDC+7 étages le long des berges de la Seine, RDC+6 étages rue Paul-Vaillant Couturier), l’accroissement du COS (il passe de 1,4 à 2 en zone urbaine, soit la plus grande partie du quartier) et l’assouplissement des règles d’implantation (les distances entre les bâtiments sont réduites), le PLU risque de conduire à un bétonnage massif. Notamment sur les friches de bord de Seine où les promoteurs, publics comme privés, pourront s’en donner à coeur joie ! ZAC Port-à-l’Anglais : 335 logements. Terrains Comau-Siacky : 800 logements possibles. À ce comptelà,LA POPULATION DU QUARTIER VA DOUBLER (soit 1 135 logements pour ces seuls terrains contre 1 600 pour tout le quartier aujourd’hui).

PAS DE GARANTIE SUR LES ÉQUIPEMENTS PUBLICS On peut redouter un décalage entre le gigantisme qui sous-tend les dispositions du PLU (densification, augmentation de la population) et les infrastructures que cela nécessitera, d’autant que les décisions ne relèvent pas toutes de la ville. C’est le cas des écoles, des crèches, des équipements sportifs, culturels, des transports et autres services publics...

PAS DE GARANTIE SUR LES ÉQUILIBRES SOCIAUX Une vraie mixité sociale passe par une réelle diversité de logements : de la famille modeste à la famille aisée. Notre quartier compte très peu de logements sociaux. C’est pourtant un véritable quartier populaire, avec ici ou là des poches de pauvreté. L’OPAH (opération d’amélioration de l’habitat) ne suffira pas à les résorber. Attention demain à ne pas rompre ce fragile équilibre qui fait du Port-à-l’Anglais un quartier où il fait bon vivre. Nous appelons à davantage d’inventivité dans les formes d’habitat : pourquoi pas des maisons de ville, du petit collectif, c’est-à-dire des formes d’habitat en harmonie avec le bâti ancien et qui favorisent le lien social.

PAS DE PROTECTION DU PATRIMOINE Nous sommes attachés au charme de notre quartier lié à son bâti ancien et à taille humaine : nous préconisons de conserver cette identité. Nous continuons de réclamer la préservation de l’ancienne papeterie Sibille (rue Pasteur) et de son périmètre. Plus globalement, un inventaire d’éléments ayant valeur patrimoniale doit être établi en vue de leur protection et de leur mise en valeur. C’est le cas, par exemple, du pont de chemin de fer métallique, comme de plusieurs bâtiments du quartier (gare, école Montesquieu, pavillon à l’angle de la rue Anatole France et de la rue d’Ivry...). Or rien ne figure dans le PLU.

DES ESPACES VERTS INSUFFISANTS Notre quartier est très mal pourvu en espaces verts. Or, au vu de l’énorme accroissement de population annoncé, le seul agrandissement du square Charles Fourier est insuffisant. Aucun engagement non plus quant aux circulations douces dédiées au vélo et aux piétons.

Ce que nous voulons

- Un urbanisme à échelle humaine qui nous préserve d’une trop grande densification
- Pas de constructions de plus de R+5 et COS de 1,4 maximum sur le quartier
- Une vraie mixité sociale
- Des garanties sur les équipements publics
- Un environnement préservé
- Davantage d’espaces verts
- Des circulations douces
- Des parkings souterrains pour les nouveaux immeubles
- Favoriser enfin le tertiaire
- En finir avec les activités industrielles polluantes ou de type entrepôts
- Transformer la partie de la zone industrielle EST (jusqu’à l’avenue Salvador Allende) en zone mixte activité/habitat
- Une protection du patrimoine exigeante et inventive
- Une architecture ambitieuse, un urbanisme à taille humaine, respectueux et innovant

IL EST ENCORE TEMPS D’AGIR ! Nous vous appelons à vous rendre à la mairie pour noter votre avis sur le registre mis à votre disposition (tous les jours aux heures d’ouverture de la mairie, y compris le samedi matin). Vous pouvez également l’exprimer au commissaire-enquêteur qui vous attend : Samedi 26 novembre de 9 à 12 heures Mardi 29 novembre de 14 à 18 heures Vendredi 9 décembre de 14 à 18 heures

COMITÉ DE QUARTIER DU PORT-À-L’ANGLAIS


SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0